Médiathèques d'Issy les Moulineaux

Logo-Issy-les-moulineaux

Panier en cours: 0 notice dans le panier

La guerre de 14-18

  • Imprimer
  • E-mail

Découvrez notre sélection...
 

Si vous voulez voir un de ces films, n'hésitez pas à le réserver, il suffit de cliquer sur le visuel...

 

Frantz, film de François Ozon (2016)

1919. Hans et Magda Hoffmeister, des Allemands, ont perdu leur fils unique à la guerre. Ils ont recueilli sa fiancée, Anna (Paula Beer). Adrien (Pierre Niney), un ancien combattant français, se présente chez eux. Il semble bouleversé par la mort de Frantz.

        

La vie et rien d'autre, film de Bertrand Tavernier (1989)

1920. Le commandant Dellaplane (Philippe Noiret) dirige le bureau qui recense et identifie les combattants morts ou disparus. Dans le cadre de cette mission, il rencontre Irène de Courtil (Sabine Azéma), qui recherche son mari. Dellaplane découvre qu’une autre femme le recherche également.

                                                           

 

Les premiers films de fiction sur la Première Guerre mondiale ont été tournés dès 1914.

Depuis, la représentation de ce conflit a beaucoup changé.

L’historien Laurent Vernay identifie quatre phases successives dans l’évolution de ses mises en scènes filmiques : héroïque et patriotique (1914-1918), commémorative, réaliste, pacifique (1919-1939), critique, transgressive et antimilitariste (1945-1989), mémorielle et centrée sur les victimes (1990-2017) dans La Grande Guerre au cinéma (Ramsay, 2008, dans nos collections cote 791.436 VER) et sur le site officiel du centenaire. http://centenaire.org/fr/autour-de-la-grande-guerre/cinema-audiovisuel/la-cinematheque-du-centenaire

L’historien François Cochet identifie cinq courants de fond successifs : génération patriotique (1914-1918), prémisses du courant pacifiste (1919-1939), Grande Guerre en arrière-plan (après la seconde guerre mondiale), cinéma dénonciateur (de la fin des Années 50 au début des Années 70) et victimisation et montée de l’intime (depuis la fin des Années 70) dans la préface de Le cinéma et la guerre de 14-18 de Patrick Brion (dans nos collections ICI)

 

C’est donc un double parcours dans les mémoires collectives et dans l’histoire du cinéma que vous propose cette sélection :