(re)découvrez la filmographie et les pièces jouées par Michel Bouquet.

MICHEL BOUQUET 1925-2022

Alors que nous commémorons les 400 ans de Molière, un grand interprète du malade imaginaire Argan et de l’avare Harpagon vient de disparaître. Michel Bouquet a mené une carrière au théâtre et au cinéma de 1944 à 2019. Outre Molière, il s’est distingué dans des pièces d’Anouilh, Beckett, Bernhard, Camus, Ionesco, Pinter, Shakespeare ou Strinberg. En 1994 puis de 2004 à 2006 et encore de 2010 à 2014, il a interprété Bérenger Ier dans Le roi se meurt d’Eugène Ionesco. Ses grands rôles au cinéma ont été Charles Desvallées, le mari trompé et meurtrier, dans La femme infidèle de Claude Chabrol (1969), l’inspecteur Javert dans Les Misérables de Robert Hossein (1982), Thomas adulte dans Toto le héros de Jaco Van Dormael (1991), Maurice, le père, dans Comment j’ai tué mon père d’Anne Fontaine (2001) et François Mitterrand dans Le Promeneur du Champ-de-Mars de Robert Guédiguian (2005).

Parmi les premiers à rejoindre Jean Vilar au TNP puis au festival d’Avignon, cet acteur engagé se décrivait malicieusement comme un « anarchiste calme », lui qui était réputé pour sa personnalité posée, son physique austère et son goût pour les personnages représenant la loi et l’autorité à commencer par son mémorable Javert dans le fim de 1982.

Denis Podalydès se souvient de lui dans son livre Voix off : « Son œil de requin. Sa silhouette. Sa Voix-cerveau. (...) Voix de paysan matois qui parle d'une terre trop dure, où l'échine se brise à force de labeur ingrat. (...) Découpées par cette bouche sans lèvres qui dégraisse les mots et leur confère une acuité, une acidité inexorables et mémorables, il y a de ces phrases qui ouvrent des brèches, révèlent des continents, modifient notre généalogie mentale, décident de nos vies d’acteur, dans cette voix de chair tendue, de métal et d'électricité, dont il peut déchaîner l’orage d’une seconde à l’autre. » (pp 113-114)

 

 Dans nos collections :

Sécurité. Pour accéder au portail de votre bibliothèque, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot en cliquant ici.