La nature sauvages au cœur des territoires.

Un orque dans la Seine, des coyotes au centre de Chicago, des éléphants au milieu des cultures au Zimbabwe, des ours blancs dans un hameau sibérien… En plus des animaux liminaires communs, comme les rats ou les pigeons, il est possible de croiser à proximité des habitations des animaux sauvages errants et affamés. Nez contre museau, bec, trompe, fanons, dans cette stase, surgissent simultanément surprise, effroi, tristesse infinie, complétude, finitude, bonheur et émerveillement.     

Sécurité. Pour accéder au portail de votre bibliothèque, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot en cliquant ici.